Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rockfanch

Rockfanch

Musique de tous horizons et festivals au rendez-vous.


Corbeaux - Mai 2016

Publié par rockfanch sur 28 Mai 2016, 18:13pm

Catégories : #Interviews

Corbeaux - Mai 2016

Pourriez-vous présenter rapidement le groupe ?
Mick (guitare) : Corbeaux est un quatuor originaire de Quimper, formé en 2010. Post-rock et uniquement instrumental à ses débuts, le groupe a évolué vers une esthétique plus violente, sombre et tortueuse, qu'on peut à présent qualifier par des appellations comme "noise-rock" ou encore "post-hardcore". On a sorti deux albums et un split CD qui ont été bien accueillis par les critiques hexagonales et étrangères, et qui nous ont permis de pas mal tourner. Notre 3ème album Kind Words est sorti le 23 mai dernier et on enchaîne sur une petite tournée d'une dizaine de jours, dans la foulée.

Quels sont vos trois albums cultes à tous les quatre ?
Mick :
- Radiohead Ok Computer
- Deftones Deftones
- Apparat Walls
Joris (batterie) :
- Rival Consoles Howl
- Techno Animal Brotherhood Of The Bomb
- Lack Be There Pulse
Mael (guitare) :
- Philippe Katerine Magnum
- Slipknot Iowa

- Iron Maiden A Real Live One
Mat (basse):
- Arbouretum: Coming Out Of The Fog
- Portal Vexovoid
- Plebeian Grandstand False Highs, True Lows


Votre troisième album s'intitule Kind Words pourquoi avoir choisi ce titre ?
Mick : Ce choix est lié à l'arrivée des voix et des mots au sein de nos compos. On voulait un truc antagoniste - décalé - naïf voir ironique par rapport à l'atmosphère sombre et rude qui règne sur l'album.


Sur cet album, on retrouve du chant. Un fait rare dans le groupe sauf dans la fin du titre Ezimpurkor. Pourquoi ce besoin d'ajouter du chant ?
Mick : Cela s'est fait naturellement, nous avions envie d'évoluer, de nous exprimer différemment et de manière plus complète, d'ajouter un côté plus humain et orienter notre musique vers quelques choses de plus abouti.


Maintenant qu'il y a beaucoup plus de textes chez Corbeaux... De quoi parlent-ils ?
Mick : De désillusion, de lassitude et de fatigue, de mort, d'absence, de survie, de sorcellerie, de série Z, du silence, des mots qui ne suffisent pas, des actes qui comptes, de ta gueule contre le bitume ou encore de te relever quand tout le monde de croit foutu. Sinon, on va super bien... Ce disque vaut autant qu'une mauvaise psychothérapie.

Comment s'est passé le travail de studio avec Amaury Sauvé. Les titres étaient déjà prêt ou il y a eu un travail de conseil de sa part pour changer certaines parties ?
Mick: Pour être honnête, cela a été rude, stressant et épuisant car nous souhaitions relever le pari d'enregistrer tous les instrus en live. Mais les difficultés n'ont pas du tout été liées à Amaury. Elles étaient dues au challenge assez ambitieux que nous nous étions fixés sans tenir compte de notre réalité de groupe (éloignement géographique, peu de temps pour bosser à quatre,  des morceaux ou idées inachevés à l'arrivée en studio ou des morceaux peu joués ensemble).
Amaury a fait un taf de malade, a su garder la tête froide et tenir compte de ce que nous étions, de ce que nous voulions, en gardant ses exigences et en adaptant les sessions d'enregistrement au contexte dans lequel nous nous trouvions. Il a eu aussi un réel rôle de conseils, d'arrangements, de direction artistique et de production, en amont et pendant l'enregistrement.


Le son de cet album est beaucoup plus "brutal" que les précédents, plus sombre aussi. Comment expliquez-vous ce changement de son ?
Mick: Ce changement de son est forcément lié à nos évolutions personnelles, ce par quoi nous sommes traversés dans nos vies... Une envie d'aller plus loin... Il est aussi lié, je pense, aux clivages et aux difficultés que peut traverser le groupe. Tout cela alimente une certaine tension, qui peut nous mettre à mal comme nous permettre de vivre et jouer un truc qui nous appartient réellement.


On peut vous retrouver bientôt sur les routes ?
Mick: Oui, voilà notre plan de tournée à compter du 26 mai.

Corbeaux - Mai 2016

Quelles sont vos dernières claques musicales en date ?
Mick : Ez3kiel aux Vieilles Charrues 2015
Joris : Concert de Jodok à Vienne en Autriche en avril dernier, un jeune groupe inconnu qui fait de l'espèce rock prog mais hyper bien joué. Classe.
Mael : A Place to Bury Strangers au Chabada à Angers. De la noise, "Le groupe le plus bruyant de New York". Pas forcément une claque mais une grosse sensation de jamais vu et de "qu'est ce qu'il vient de se passer devant moi pendant une heure?"
Mat: "Mars Red Sky" au Motocultor.


Un scoop pour Rockfanch ?
Mick: On a sorti un compact disque de musique reproduit mécaniquement cette semaine et figure toi, qu'on est déjà en rupture de stock alors qu'on a seulement fait les 2 premières dates de la tournée !

 

Site officiel : http://corbeauxrock.com/​

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents