Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rockfanch

Rockfanch

Musique de tous horizons et festivals au rendez-vous.


[LA POLITIQUE EN CHANSON] L'Ecologie

Publié par rockfanch sur 17 Avril 2017, 17:17pm

Premier volet de cette série sur la politique en chanson. Plusieurs thèmes seront abordés mais pour l'instant ceci est un peu un article "test". Je sais qu'il manque pas mal de chansons emblématiques de ce genre, mais j'ai décidé de n'en choisir que cinq afin de ne pas faire un article "trop long" et épuisant à lire. Merci à tous !

ALAIN SOUCHON - Pardon

Pardon est le titre qui ouvre Au Ras des Pâquerettes le dixième album d'Alain Souchon sorti en 1999. Derrière des paroles faussement naïves s'adressant à la faune et à la flore, Souchon critique assez durement l'action humain qui contribue à polluer et à défigurer l'habitat naturel d'organismes vivants n'ayant rien demandé "Pardon la flore, pardon la faune. Il évoque notamment "On a troué l'ether et on perd de l'air" "On voit des métaux lourds et du sulfate de fer" "On embête les bâtes avec des poudres / Avec le DTT et le sulfate de soude". Un véritable plaidoyer pour protéger les animaux contre l'expansion humaine et le profit. 

MICKEY 3D - Respire

Présent sur l'album Tu Vas Pas Mourir de Rire, le trio signe en un peu moins de quatre minutes un titre pop avec un message très clair : l'action humain détruit le monde dans lequel on vit. L'humain qui détruit sans trop se soucier des problématiques environnementales "C'est pas demain la veille qu'on fera marche arrière / On a même commencé à polluer les déserts". Le texte évoque aussi le nucléaire avec les modifications génétiques possibles suite à la pollution "Tes petits enfants n'auront plus qu'un oeil" ainsi que l'époque lointaine où la nature avait tous ses droits sur terre et qu'il y avait des arbres dans les forêts. Le refrain, ironique ou désabusé c'est selon, raconte juste qu'il faut profiter pour respirer avant qu'il soit trop tard. 

Respire est aussi le groupe qui fait littéralement exploser Mickey 3D qui rafle avec cette seule chanson aux Victoires de la Musique en 2004 les prix de la Meilleure Chanson Originale et du Clip de l'année. 

Tagada Jones - Ecowar

Très engagé contre la pollution, les punk rennais de Tagada Jones ne sont pas à leur première chanson traitant de l'écologie. On peut citer Pollués par le fric, Cargo ou L'Alternative. Alors que parfois le coeur des titres vise particulièrement les pollueurs, Tagada Jones prend un angle original puisque le groupe fait un plaidoyer pour l'écologie traitant principalement de la nourriture biologique : "Continuons sans pitié à défendre la qualité", "Le biologique, le vrai, l'agriculture raisonnée". Le titre défend l'agriculture raisonnée, il charge aussi violemment les OGM appelant à les "Arracher et à les piétiner" et appelle au Boycott. Un titre qui est plutôt optimiste comparé à d'autres présents dans cette liste puisqu'il propose des solutions.

Rockin' Squat La Lutte du Siècle

Assez rare pour être signalé un titre qui parle d'écologie dans le rap. Bien entendu il ne s'agit pas de n'importe quel rappeur puisque l'on parle de Rockin' Squat, leader du groupe Assassin.

Le coeur de cette chanson est la lutte pour l'accès à l'eau. Il n'hésite pas en bon leader du rap conscient à citer ceux qui veulent "contrôler notre eau" tour à tout Suez, La Lyonnaise des Eaux, Vivendi Water. Forcément le langage fleurit est de rigueur avec des "Nique ta Mère" et des "Vivendi on les crame" montrant la colère certaine du rappeur. On est proche aussi du discours avec ce titre puisqu'il y a carrément des chiffres précis qui sont cités tout au long du titre. Ce dernier étant aussi tellement sur l'eau qu'on y entend ... Des gouttes d'eau samplées !

Pat Kebra C'est comme ça

Pat Kebra, connu pour avoir été le guitariste d'Oberkampf, signe avec C'est Comme Ca, un titre sur l'écologie avec Emmanuelle Monet (Dolly) aux choeurs. Un titre inspiré par une conférence d'Hubert Reeves selon son auteur avec un texte qui, sous couvert de second degré, veut faire réagir l'auditeur puisqu'elle évoque la disparition de l'Humanité si personne ne fait d'effort "C'est comme ça / Asseyons-nous gentiment / Attendons la fin". L'artiste évoque aussi l'eau avec "Tout l'or de la terre ne pourra nous donner / Une précieuse goutte de celle dont notre corps est fait / Pas d'autre chance que celle qui vient de nous quitter". Avec le réchauffement climatique l'eau devient de plus en plus rare et a un thème proche du titre Plus Rien des Cowboys Fringants qui évoque un monde post-apocalyptique rongé par la guerre et l'argent. 

Commenter cet article

Hakim 27/04/2017 09:45

Il y a des tas de chansons dénonçant les problèmes écologique mais très peu proposant des alternatives, ici la décroissance :
https://www.youtube.com/watch?v=KTVZ030FlGA

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents