Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rockfanch

Rockfanch

Musique de tous horizons et festivals au rendez-vous.


SATELLITE JOCKEY - Mai 2017

Publié par rockfanch sur 10 Mai 2017, 19:08pm

Catégories : #Interviews

SATELLITE JOCKEY - Mai 2017

D'où vient le nom de Satellite Jockey ? 
De cette chanson : 

Comment est né le groupe ? 
A la base ce n'était pas un groupe. Je faisais des chansons tout seul dans ma chambre en empilant des pistes sur mon ordinateur, et puis j'ai décidé d'en sortir une douzaine sur un disque, Trembling in the Night, c'est là que j'ai utilisé le nom Satellite Jockey. C'était en 2011.
Des mecs de ma classe à la fac se sont proposés pour monter un groupe pour jouer ces chansons. Et voilà ! 5 ans plus tard le groupe existe toujours ! Ça a bien changé depuis, mais ces même mecs sont toujours là !

 

Quelles sont vos influences ?
Ça dépend un peu des moments, pour cet album c'était clairement la pop des années 60 (Beatles, Zombies, ....). C'est toujours difficile de répondre à cette question comme ça de façon générale... Je sais pas, ça vous fait penser à quoi vous ? Si vous voulez un petit aperçu de quelques chansons que j'aime bien vous pouvez écouter les dernières compiles que je j'ai faites : ici, là, ou là.

 

Il y a eu d’autres groupes avant Satellite Jockey ?
Pas vraiment non, mais maintenant il y a plein de projets parallèles pour chaque membre du groupe : Fun Fun Funeral, Kcidy, Collection, Tôle Froide, Beauty Camp, le Méchant, Sierra Manhattan, François Virot, Train Fantôme, et bientôt : Jenny Glimmer, Astronomie Domine, ... 
Pourquoi ce nom de Modern Life Volume 1 pour cet album ? Ca veut dire que la "Vie Moderne" aura un volume 2 ? 

Pourquoi ce nom de Modern Life Volume 1 pour cet album ? Ca veut dire que la "Vie Moderne" aura un volume 2 ? 
Oui en effet il y aura un volume 2, mais je ne peux pas vous dire quand pour le moment parce que je n'en sais rien... En tout cas les chansons sont déjà écrites, enregistrées et mixées ! On a fait les deux volumes en même temps.

 

Avec vous sur l'album il y a le Satellite Jockey On Line Orchestra, c'est votre propre orchestre de chambre ?
Non ce n'est pas mon orchestre malheureusement ! Je vous explique : on avait mis une annonce sur facebook qui proposait à qui voulait de jouer sur l'album. Et du coup il y a eu pas mal de featuring par internet,  les gens s'enregistraient chez eux et m'envoyait le résultat que j'intégrais aux chansons.

SATELLITE JOCKEY - Mai 2017

Certains instruments qui sont représentés dans le Satellite Jockey On Line Orchestra sont rarement présents dans la musique pop comme le sitar, le marimba ou l'erhu. C'est important pour vous de nourrir votre musique d'influences plus exotiques ? 

Le sitar, le clavecin, le marimba, ça fait longtemps qu'on les retrouve régulièrement dans les compositions pop, ça n'est plus très original... Alors pourquoi le refaire me direz-vous ? Eh bien parce que je trouve que même si ça se faisait vraiment beaucoup dans les années 60 et 70, ça a un peu disparu de nos jour chez les petits groupes comme nous. Les arrangements orchestraux sont maintenant réservés aux gros projets qui ont connu le succès, et ils sont souvent trop lisses je trouve (les arrangements). Et même dans l'interprétation, quand les violons, trompettes, trombones, clavecin, sont joués par des amateurs ou bien par des musiciens qui n'ont pas l'habitude de jouer pour de la pop, c'est bien plus fun !
Quant à l'erhu, oui, en effet c'est plus rare dans la pop ! Pourtant ça se mélange bien... une voie à explorer !

 

De quoi parlent vos textes ? 
Ce sont des chansons d'amour, assez tristes pour la plupart, mais je n'attache pas beaucoup d'importance aux textes par rapport à la musique.

 

Cet album a été enregistré dans trois endroits différents à Agonges, Villeurbanne et Decines Charpieu et masterisé à Montréal. C'est un choix assumé de faire voyager vos enregistrements comme votre musique ? 
Oui, et on peut même rajouter tous les lieux où ont été enregistrés les featurings par les instrumentistes eux même... 
On a choisi pour ce disque de prendre le temps de faire les choses comme on le voulait, sans trop de limite de temps. On a choisit ces lieux pour leurs côtés pratiques, mais ensuite on a saisi les opportunités de chaque endroit en fonction du matériel, de l'acoustique et des instruments qu'il y avait sur place. Les ordis portables nous permettent de nous déplacer facilement de lieu en lieu, donc autant en profiter !

 

Facebook : Satellite Jockey

Bandcamp : Satellite Jockey

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents