Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rockfanch

Rockfanch

Musique de tous horizons et festivals au rendez-vous.


STRUGG - Mai 2017

Publié par rockfanch sur 24 Mai 2017, 11:38am

Catégories : #Interviews

Aurelie Compain Photography

Aurelie Compain Photography

Il vient d'où ce nom de Strugg ?
STRUGG vient du verbe anglais to "Struggle", enfin, je m'en suis inspiré pour le sens, pour les sonorités, le côté guttural. Struggle veut dire lutter et c'est un peu ce qui ressort indirectement dans nos textes ; je décris souvent (c'est très suggestif!) des situations d'étouffement, d'oppression ou de non choix contre lesquelles moi-même ou un personnage tente de s'en sortir.

Quels sont tes influences ?
Elles vont de David Bowie à Nine Inch Nails en passant par Sonic Youth. Je met Bowie en premier car sa façon de chanter et de composer m'inspire toujours énormément. NiN évidement pour le côté puissant, mélodique et l'univers qui s'en dégage. Les Sonic Youth, que je connais depuis longtemps, m'ont toujours impressionné par leur sons, le côté "noise", dissonant ... Après je suis fan de Radiohead, Depeche Mode, également pour leur univers, leur sens de la mélodie et les voix de Martin Gore et de Dave Gahan bien sûr ! Amon Tobin m'a aussi beaucoup influencé pour toute la partie electro de STRUGG, ce mec a vraiment un talent fou ! J'écoute plein d'autres trucs aussi mais j'arrête là sinon on en fini plus !

A la base Strugg, c'est toi seul mais au fur et à mesure d'autres musiciens sont venus se greffer sur le projet. Qu'est ce qu'on pu t'apporter les différents musiciens passé ou présent dans le groupe ?
Quand Manu est arrivé sur ce projet, je venais de sortir le premier album Kamikaz. Il a donc pris le "train en route" et petit à petit y a greffé sa patte artistique. Ça a pas mal boulversé le set que je jouais à l'époque et ça m'a un peu bousculé puisque ça faisait deux ans que je bossais dessus et en quelques mois "allez on vire ce morceau, ça, on va le jouer comme ça, etc." mais c'était pour du mieux !
Du coup, on a continué à avancer ensemble ! De dis souvent que Manu amène un peu de lumière dans mes compositions qui sont souvent sombres ou mélancoliques. Sa façon de poser ses lignes de guitare crée de la richesse, du contraste, du relief... Bref ça enrichit nos morceaux ! Annabelle, notre batteuse est arrivée il y'a seulement quelques mois. Ça fait déjà une grosse différence puisque qu'elle joue la rythmique à la place des machines ! Tout est plus fluide et moins "métronomique". Annabelle est aussi un véritable atout dans l'orientation des compositions et me permet de prendre davantage de recul.

De quoi parlent tes textes?
En général j'aime bien parler de situations abstraites, de morceaux de rêves, de confrontations entre 2 individus, d'atmosphères dans lesquelles on ressent de la tension, de l'oppression. J'aime bien aussi imaginer des scènes qui se passent à huis-clos. Un peu comme je le disais au début de l'interview, je parle souvent de personnages que j'imagine, ou de moi-même, dans des situations de traquenard mais toujours mêlées à une forme d'abstraction avec quelque chose d'onirique. Je reste dans une forme de suggestion et pas forcément dans le récit ou la narration.

Tu as des inspirations autres que la musique pour écrire ?
Oui bien sûr. Le cinéma peut m'inspirer ; j'apprécie particulièrement les tournages dans des pays comme Texas, l'Arizona le Nouveau Mexique ... je trouve que ça pose une ambiance particulière avec des couleurs vraiment spécifiques à ce genre de lieu. Je pense à une série comme Breaking Bad ou une film comme Traffic. Les polars que je lis régulièrement font aussi parti de ce qui peut m'inspirer (notamment ceux de Henning Mankell).
Après, des situations que je peux vivre sont évidemment des sources d'inspirations. Notre album Flood en est un parfait exemple ; un titre comme Dead Smile reflète complément l'état dans lequel j'étais au moment où j'ai écrit le texte et où on a composé la musique.

Pourquoi ce nom de Flood pour cet album ?
Flood, qui veut dire débordement, déluge, fait référence à un état personnel. Pas génial d'ailleurs à ce moment là. Une sorte de trop plein, de ras le bol face à ma propre situation et en lien avec l'actualité en général .

Ton meilleur souvenir de scène ? Le pire ?
La date au festival Rabastock l'été 2016 ! On a eu la chance clôturer ce festival et le public était venu en masse et était super chaud ! Le son, l'accueil tout était au top. On a vraiment kiffé cette date!
Le pire était peut être un de mes premiers concerts en solo dans un bar à Nice. Les patrons étaient de vrais connards, panne d'électricité en plein set...je devais avoir de la vidéo ce soir là ; ils n'ont pas voulu faire de la place pour projeter ! Bref tu vois le genre de soirée !

Le 23 avril dernier, tu étais programmé sur la scène Séraucourt à Bourges. Ca doit faire quelque chose non ?
Oui car nous n'avions pas encore joué en programmation officielle .Grosse scène, gros son, et malgré les élections (nous avons joué le 23 avril donc pendant le premier tour) le public était bien présent ! C'était une bonne expérience de jouer "à domicile" sur un gros festival comme le Printemps de Bourges et c'était cool de voir des copains parmis les festivaliers ! Sur des grosses scènes comme ça, notre set prend toute son ampleur, c'était vraiment un régal !

Si tu as avais une question à te poser laquelle ce serait ?
Hmmm... je crois que ce serait : " quand est ce qu'on fait un nouvel album ??? "

Une question que l'on t'a trop posé en interview ?
Heu .. Quelles sont vos influences ? Ahahah ! Bon, en même temps, comment veux tu échapper à cette question hein !

Un scoop pour Rockfanch ?
Il se pourrait bien qu'on commence à travailler sur de nouveaux titres ...

Site officiel : strugg.com

Facebook : Strugg.Indus.Grunge

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents