Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rockfanch

Rockfanch

Musique de tous horizons et festivals au rendez-vous.


TEENANGER - Juillet 2017

Publié par rockfanch sur 19 Juillet 2017, 11:11am

Catégories : #Interviews

TEENANGER - Juillet 2017

Comment avez-vous débuté la musique ?
La musique a toujours été présente dans ma vie. Mon premier souvenir me vient de mon oncle qui jouait de la cuillère dans la cuisine. Il me faisait également jouer à ce jeu, beaucoup plus difficile qu’il n’y parait, avec des graines de pastèques gluantes. Il s’appelait Bud Bigelow et il aimait 2 choses : la vieille musique country et la chasse. Il ne savait ni lire ni écrire et il signait son nom avec un « X » mais c’était un guitariste incroyable.
Le reste du groupe s’est intéressé à la musique plus tard, principalement par ennui et par besoin de trouver des gens avec qui fumer des cigarettes.

Qu'est ce qui vous a amené à créer le groupe Teenanger?
Entre 2006 et 2007, nous avons tous les quatre déménagé à Toronto (depuis différentes régions du Canada). Comme on gagnait notre vie en distribuant des échantillons gratuits en ville, on avait beaucoup de temps libre. Un soir où nous étions à une collecte de fonds pour ce gars qui avait eu un accident de bateau, on se disait la vie est beaucoup trop courte. C’était un de ces moments « seize the day » où on a immédiatement décidé de jouer ensemble. Malheureusement, une grosse partie de ma batterie était à Ottawa, ma ville natale. Tout ce que j’avais sous la main, c’était une caisse claire et cet énorme gong que mon ancien locataire avait laissé. Autant dire que les premières répét’ étaient... intéressantes !

Pourquoi avoir choisit ce nom ?
On a pris cette mauvaise décision alors qu’on avait pas mal fumé. Cela nous hante encore aujourd’hui !

Quels sont les cinq groupes à retenir de votre "panthéon rock" personnel ?
Il est difficile de choisir 5 groupes sur lesquels nous serions tous d’accord. On a donc préféré choisir nos 5 groupes préférés diffusés dans la série « La vie à cinq ». C’est vraiment une super série qui n’a jamais eu l’attention qu’elle mérite vraiment. On adore la regarder pendant les tournés.
Love me Still de Chaka Khan : Un petit groove par la reine du groove. Je parie qu’elle a adoré avoir cette chanson dans la série.

Climb On (A Back That’s Strong) de Shawn Colvin : Une face B sans prétention pour cet artiste qui a gagné un Grammy. Peu de gens sont au courant mais il a fait les chœurs sur le titre « Luka » de Suzanne Vega.

Send Me On My Way de Rusted Root : On se tient généralement à distance des groupes qui « ne sont pas les Grateful Dead » mais cette chanson nous donne envie de nous faire des dreadlocks.

Cruel Spell de Big Bad Voodoo Daddy : Sors ton plus beau costume et allume toi un cigare ! C'est un swingtini pur (extra vermouth svp) qui nous vient du roi du swing des années 90.

Closer to Free et Heart of a Miracle de BoDeans : La fierté de Waukesha (Wisconsin) peut se vanter d’être le seul groupe à avoir 2 titres dans la bande son de « La vie à 5 ». Un double crochet du droit de la part d’un groupe dont le nom est la combinaison Bo Diddley et James Dean. Cool, non?

Comment pourriez-vous décrire votre style musical ?
Imaginez un centre commercial situé au cœur d’une zone industrielle près du périphérique. A l’intérieur se trouve une épicerie avec, à l’arrière, un stand de sandwichs. C’est le seul endroit dans toute la région où on peut déjeuner en 11h et 22h avec une file constante de gens qui travaillent à proximité. Le gars qui travaille là en soirée passe la plupart de son temps à faire des figurines avec de la nourriture. Teenanger c’est en quelque sorte l’équivalent musical de ce gars !

Vous êtes signés sur Telephone Explosion, comment êtes vous arrivés sur ce label ? 
Révélation : Telephone Explosion est géré par deux membres de TEENANGER. Mais cela ne signifie pas que nous n’avons pas du mendier et les implorer de sortir nos disques. Nous avons signé le contrat lorsque nous les avons amenés chez Krispy Kreme la journée avant qu'ils ne se mettent sous le régime de protection contre la faillite du Canada.

Vous avez produit vous même votre album, c'est important pour vous d'avoir la main sur la création de tout l'album ?
Les plus grands artistes sont des « freaks control ». Bien sûr on a pas sorti une arme comme Phil Spector mais pendant l’enregistrement nous avons menacé tout le monde de les priver de nourriture. De la graisse de chips sur vos doigts peut nuire à une bonne prise, sans parler du fait que c’est mal élevé.

Votre album s'appelle Teenager et votre groupe Teenanger, vous venez d'inventer le concept d'album quasi éponyme, c'est fou non ?
Depuis nos débuts, notre nom a souvent été orthographié « Teenager ». On en est arrivé à un point où on était surpris quand le nom du groupe était correctement orthographié. On a décidé de faire bouger les choses en appelant ce disque « Teenager ». Ce qui semble finalement créer encore plus de confusion, ce qui est super. Tu penses qu’on devrait demander des royalties pour avoir inventé le « quasi éponyme » ?

Si vous pouviez faire un split album avec un groupe, qui serait l'heureux élu ? 
A ce stade de notre carrière, on ne ferait un split qu’avec un artiste le plus éloigné de nous musicalement et physiquement. Donc possiblement un berger Néo-Zélandais qui joue de la flûte de Pan ou quelque chose comme ça.

Un scoop pour Rockfanch ?
La mère du premier ministre Canadian Justin Trudeau avait l’habitude de faire ses courses au
supermarché où je travaillais quand j’étais au lycée. Elle achetait régulièrement des boites de salade de macaronis démesurément grandes.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents