Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rockfanch

Rockfanch

Musique de tous horizons et festivals au rendez-vous.


BERNARD LAVILLIERS - 5 Minutes au Paradis

Publié par rockfanch sur 6 Octobre 2017, 13:13pm

Catégories : #Chroniques cd

BERNARD LAVILLIERS - 5 Minutes au Paradis

Bernard Lavilliers fait parti de la légende de la chanson française. Eternel baroudeur engagé, l'artiste originaire de Saint Etienne revient en 2017 avec un nouvel album intitulé 5 Minutes au Paradis. Pour ce 21 ème opus, Lavilliers s'entoure de la fine fleur de la chanson française. On y retrouve des fidèles comme Romain Humeau ou Fred Pallem, présent sur plusieurs de ces précédents opus mais aussi du sang neuf incarné par Benjamin Biolay, Florent Marchet ou les musiciens du groupe Feu! Chatterton. 

On le sait depuis longtemps maintenant, chaque album de Bernard Lavilliers est un manifeste de l'actualité. Des thèmes chers à l'auteur y sont développés avec en toile de fond la violence  dont est capable l'Homme. Tout d'abord la guerre narré à travers La Gloire, le terrorisme avec le puissant Vendredi 13 ou 5 Minutes au Paradis. On y retrouve aussi l'immigration avec Croisières Méditerranéennes narrant le drame humain qu'est cette traversée vers l'Europe pour des refugiés. La casse sociale est aussi présente avec le licenciement d'un cadre - faisant écho aux Mains d'Or - et intitulé Bon Pour La Casse. Aussi on y retrouve la désindustrialisation avec Charleroi, qui rappelle le Saint Etienne où il a grandit ou encore un pamphlet contre Arcelor-Mittal (Fer et Défaire). L'auteur se fait aussi poète sur des titres comme Muse, Montparnasse - Buenos Aires comportant bon nombre de références aux grands de l'Histoire de la poésie. Musicalement on note - comme depuis deux albums maintenant - un virage plus pop-rock dans la discographie de Bernard Lavilliers. Les musiciens de Feu! Chatterton font des merveilles sur Bon Pour La Casse et surtout Charleroi où les mélodies pop sont justes à couper le souffle. De même Romain Humeau apporte un sacrée uppercut avec le martial Vendredi 13 qui fait écho au tout aussi prenant La Gloire en ouverture d'album réalisé par Fred Pallem. Bernard Lavilliers n'oublie pas non plus son costume de voyageur laissant Benjamin Biolay réaliser des arrangements jazz et latinos sur Montparnasse - Buenos Aires ou Paris La Grise. Une performance qui déçoit un petit peu pour ma part, tant j'aurai voulu entendre l'orfèvre pop qu'est Benjamin Biolay. Mais les titres passent plutôt pas mal et permettent une respiration dans cet album très prenant. Comme un symbole, à l'issue d'un album aux recoins plutôt sombre, Lavilliers entonne pour termine le titre L'Espoir en duo avec Jeanne Cherhal comme un clin d'oeil disant que même dans les heures les plus sombres il reste toujours quelque chose auquel croire et se raccrocher pour avancer. 

A 71 ans et 21 albums studios, Bernard Lavilliers nous prouve avec ce 5 Minutes Au Paradis qu'on peut encore compter sur lui. Entre textes engagés, arrangements pop incroyables et poésie, cet album est l'une des perles de cette rentrée. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents