Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rockfanch

[INTERVIEW] DIRTY RODEO

Publié le 11 Mai 2020 par rockfanch in Interviews

Crédit photo : Did Rivet

Crédit photo : Did Rivet

Comment est né votre duo ?
Paul (chant et guitare) : Le groupe s'est formé grâce à un ami commun, avec qui Alex (batteur du duo) jouait déjà. J'ai pris la deuxième guitare, mais tout ça n'a rien donné. On a continué de se voir, de sortir, d'aller voir des concerts... Un jour, après un concert de Hey Moon Shaker, on s'est dit qu'on devrait faire un duo dans lequel on chanterait tous les deux. La semaine suivante on avait négocié un créneau dans une salle de répète et on commencé.

Pourquoi ce nom Dirty Rodeo ?
Pourquoi pas ? En fait ça sonne bien ! On s'est rendu ensuite compte de la signification de cette "expression", c'est une pratique sexuelle extrême (plus de détails sur Google). Comme nous sommes des gros lourds on a gardé le nom.

Ca a été une évidence de faire une duo ?
Complètement ! Comme je le disais tout à l'heure, c'est une volonté un parti pris depuis le début.

Quelles sont vos influences ?
Alex à la base écoute beaucoup de punk, de hardcore, de post hardcore. Il est très fan de Converge, Comeback Kid... Pour ma part, c'est plutôt Stoner, avec des groupes comme Fu Manchu, Elder... Ensuite on se rejoint sur beaucoup de choses, du garage, du mathrock, et plein d'autres groupes qu'on adore.

Vous définissez votre style comme du "Stunk" mais qu'est ce que le stunk ?
C'est le mélange de toutes nos influences, Stoner + Punk = Stunk. On aurait pu appeler ça du Turbo Snail.

Votre Ep s'appelle Insert a Name pourquoi l'avoir baptisé ainsi ?
Et bien celui d'avant s'appelait Name This Fucking Second Record Yourself parce qu'on ne trouvait rien de très pertinent, le suivant on est resté dans la même ligne "artistique" si on peut dire ça comme ça.

Pour ce disque vous parlez d' "évolution logique" mais quelle est cette évolution ?
Et bien, la première évolution c'est la production de ce disque, toujours en mode DIY mais plus entouré, par une équipe totalement limousine, on en profite pour les saluer. Vortex qui nous donne toujours pas mal de coup de mains, et qui nous a longtemps suivi, Romain Delettre qui a mixé le disque et Jean Cédric Lazarre qui l'a masterisé.
Ensuite les compos sont plus travaillées, aussi bien dans les textes qu'au niveau instrumental il y a moins de morceaux bêtes et méchants.

Vous avez sorti une bière a votre nom, comment vous est venue l'idée ? Et surtout avez-vous pu influer sur la recette?
Nous avons toujours voulu le faire, nous sommes des grands amateurs de bière ! Au fil du temps on a rencontré David de la Brasserie Champdoré, en plus de faire de la bonne bière c'est vraiment un chouette type, on en a parlé et nous nous sommes lancé dans l'élaboration d'une recette Dirty Rodeo. Il était hors de question de juste coller une étiquette sur une bière comme plein d'autre fond. Ce qui donne une bière ambrée, en double fermentation, épicée (gingembre, écorce d'orange douce et coriandre). Cerise sur le gâteau, on s'est rendu compte que c'était le frère de notre ingé son.

Comment naît un titre un titre de Dirty Rodeo ? D'abord le riff ou d'abord les textes ?
Avec Alex on jamme beaucoup, même en concert on se laisse pas mal de libertés. Pour composer on enregistre les jams et on fait du tri, donc en général c'est d'abord les riffs et ensuite les textes.

De quoi parlent les textes de Dirty Rodeo ?
Et bien c'est assez large, par exemple le morceau So Am I parle en quelque sorte de ce que l'on vit depuis qu'on fait de la musique à plein temps, et de ce que ça implique. Dans le titre Cartman chaque phrase est une citation du célèbre personnage Eric Cartman dans South Park (brillant n'est ce pas ?).

Le meilleur concert ?
Difficile a dire, on a beaucoup de bons souvenirs...

Le pire ?
Pour Alex c’était a Tours cet hiver, il est tombé malade pendant les quelques jours de tournée qu'on avait, il a joué quand même mais je sentais la souffrance dans chacune de ses frappes. Il a été très courageux ce soir là. Pour moi je penses que c’était à Molesme le jour de mon anniversaire, j'ai eu pas mal de soucis techniques ça m'a rendu fou. Mais c'est pas un si mauvais souvenir que ça, les gens me chantaient joyeux anniversaire pendant que je galérais avec mes pédales et mes jacks.

L'artiste avec lequel vous aimeriez collaborer ?
On adorerait faire un truc avec 7 Weeks, ils nous ont vachement aidé dans le groupe. On pourrait faire des trucs avec Crawford aussi, c’est des bons potes. D’ailleurs on aimerait faire un disque avec que des featurings de gens qu’on aime. Il pourrait y avoir 7 Weeks bien sur, Mama’s Gun (c’est nos colocs de studio de répétitions), il y a des rappeurs que l’on aime aussi et un groupe avec une flûte traversière et du beatbox, mais je me souviens plus de leur nom. Sinon dans les rêves les plus fous on pourrait faire un truc avec Dave Grohl ou Jack Black de Tenacious D !

Un Scoop pour RockFanch ?
Alex joue de la basse dans un groupe de hardcore qui s'appel Gallion. Paul fait de la Techno dans un groupe qui s'appel Rectal Touch. Bon c’est pas vraiment des scoops mais bon, les gens ne sont pas trop au courant en général.

Commenter cet article

Shana 11/05/2020 19:35

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.