Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rockfanch

Rockfanch

Musique de tous horizons et festivals au rendez-vous.


Blazing War Machine - 2015

Publié par rockfanch sur 2 Mars 2015, 10:53am

Catégories : #Interviews

11043219_10152804547984200_8313236404680593677_o.jpg

Comment est né le groupe ?

Franky Costanza (batterie) : L'histoire de Blazing War Machine a commencé en 2005 ;  avec mon plus vieil ami d’enfance Phil qui fait du claviers.Nous avions depuis longtemps l’envie et le projet de mixer le côté symphonique, extrême, épique et orchestral du black sympho et du heavy metal tout en incluant le côté martial, énergique et puissant du power metal, du thrash et de l'indus. 

A ce moment-là Phil venait de quitter son groupe de Black Symphonique : Unhealthy Dreams et de mon côté mon agenda avec Dagoba n'était pas surchargé. Nous sentions alors que c'était le bon moment pour commencer le projet. Très vite les premières idées naissent et définissent le style musical. 

D’ailleurs , le tout premier riff de Blazing fut le refrain de Swamp Stagnant Memories, notre titre phare sur le premier album, avec une rythmique saccadée à la batterie et une mélodie "malsaine" au synthé. Ce morceau définit parfaitement l'identité du groupe Blazing War Machine. Nous avions rapidement trouvés notre créneau. 

 

D'où vient ce nom de Blazing War Machine ?

Après plusieurs semaines d’hésitation dans nos choix, on a décidé de baptiser le groupe Blazing War Machine. Le nom est direct, massif et rentre dedans! A la fois expresif et imagé, il représente bien les facettes principales de notre musique : une machine de guerre animée par des flammes infernales! 

D'ailleurs , le terme Blazing War Machine est vraiment représentatif de la sensation que peut donner le groupe sur scène !

 

Quelles sont vos influences ?

Nos influences sont assez vastes. Notre musique comporte beaucoup de facettes et de couleurs différentes, qui la rendent très riche musicalement. 

Pour le décrire de façon très schématique : imaginez un Dimmu Borgir ou Cradle of Filth boosté par la production moderne d’un Fear Factory ou Rammstein ! Des rythmiques martiales soutenues par des mélodies symphoniques et électroniques, le tout harangué par une voix d’outre tombe  !

 

Pouvez-vous nous présenter votre nouveau clip, Polarity, et nous expliquer pourquoi avoir choisi ce titre pour le "clipper" ?

Polarity a été composé assez récemment ; nous avons tous eu un gros coup de coeur pour ce titre! Il est très accrocheur, puissant et parfait pour présenter le nouveau son et le line up du groupe. C'est aussi ça qui nous a donné envie de le sortir rapidement. Concerne le texte je laisse la parole à Irina :

Irina (chant) : Dans les paroles de Polarity, je voulais aborder un sujet habituel : deux opposés : comme la guerre et la paix, la lumière et l'obscurité, mais je voulais l'aborder plus psychologiquement, en regardant et en projetant de l'intérieur vers l'extérieur parce que, finalement, la réalité est la perception qu'on a choisie. Par exemple, je ne parle pas d'une personne qui voit toujours le verre à moitié plein et quelqu'un d'autre qui voit toujours le verre à moitié vide mais plutôt d'une seule personne qui voit, et surtout ressent, le verre plein et vide en même temps. J'ai vu tellement de situations dans lesquelles quelqu'un semble être sûr de lui, quelqu'un qui a une démarche positive, mais cette personne est confrontée à quelqu'un ou à quelque chose et développe des doutes, de la peur et de la négativité par rapport à la situation. Ça crée une espèce de va-et-vient infini, des interprétations de la même situation qui sont simultanées mais opposées. Donc, j'ai écrit les paroles pour ce morceau selon la structure suivante : je voulais que les couplets soient accueillants, même majestueux, et que les refrains soient agressifs, presque malheureux. Le pont, c'est la manifestation de la normalité, c'est-à-dire, la présence des deux polarités. Au lieu d'être intimidant ou déroutant, ce paradoxe est embrassé de façon érotique parce qu'on peut trouver des connaissances précieuses dans la capacité de percevoir des choses de plusieurs façons.

 

Pourquoi ce choix de sortir quatre clips avant votre album ?

Non ce n'est pas ça , nous ne souhaitons plus forcément sortir d'album mais uniquement des Singles illustrés par des Clips. C'est une stratégie originale qui nous convient bien !

Nous sommes auto-produits et auto-managés (et fiers de l'être), nous n'avons aucune deadline ni aucun compte à rendre à personne. Nous sommes entièrement libres d'offir notre musique à nos Fans, de la diffuser à prix libre et donc de sortir 10 singles et vidéo clips tous les trois mois plutôt qu'un album tous les deux ans.

Un album aujourd'hui n'a plus la même importance qu'il y a vingt ans , les labels s'accordent à dire que trois mois après sa sortie un album ne se vend pratiquement plus... L'effet promo éphémère est terminé, l'album est depuis longtemps sur les torrents illégaux, les gens passent vite à d'autres nouveautés et ce travail et investissement du groupe de pratiquement deux ans devient, de plus en plus vite, obsolète... Notre idée est donc de ne jamais briser notre flux d'actualité et de création !

C'est très excitant pour nous de défendre tous nos titres de la même façon avec un Vidéo Clip pour chacun (contrairement à un album où il y a un ou deux clips seulement...) mais aussi une gallerie photos exclusives et d'autres goodies pour faire plaisir aux Fans (pistes séparées pour Remixer ou faire des reprises) : un évènement pour chaque Single !

Cette stratégie nous permet aussi de varier nos choix de producteurs ainsi que les réalisateurs.  De plus, nous sommes persuadés que ce sera bien plus efficace de remarteler tous les trimestres à gros coups de promo et de nouveauté que tous les 2 ans pendant peu de temps.

 

Quel est votre meilleur souvenir de concert ?

Le Hellfest en 2008 ! Enorme Souvenir pour nous !

 

Le pire ?

Un Concert à Marseille au Local en plein été avec une chaleur incroyable et aucune aération, nous avions tous envie de vomir...

 

Vous exercez aussi pour d'autres formations ?

Oui je joue dans Dagoba et je fais pas mal de sessions en tant que batteur de studios pour d'autres groupes.

 

Quel serait votre line-up de rêve pour un festival ?

Rammstein, Dimmu Borgir, Septic Flash, Cradle of Filth, Behemoth, Moonspell, Samael, Deathstars, Psyclon Nine, Carach Angren et Blazing War Machine! 

 

Un scoop pour Rockfanch ?

Notre prochain Single sera un titre très Indus/Martial avec un tempo plus posé dans une veine plus proche de Rammstein, Samael, Deathstars ou Psyclon Nine. Nous sommes en plein enregistrement, il sortira en mai 2015.

 

* Facebook : /BlazingWarMachine

* Store digital : Blazing War Machine 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents