Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rockfanch

Rockfanch

Musique de tous horizons et festivals au rendez-vous.


Crusher - janvier 2015

Publié par rockfanch sur 25 Janvier 2015, 21:54pm

Catégories : #Interviews

crusher.jpg

Crédit photo : Fred Hurst

 

D'ou vient ce nom de Crusher ? 

 Crass : Nous avions décidé de changer de nom en 1991 juste après avoir signé sur le label Semetary puisque déjà depuis un moment notre nom Frayeurs nous posait un problème lors du tape trading à travers le monde. La syllabe "yeurs" n'est pas prononçable dans la plupart des autres pays et nombreux sont les gens qui nous demandait comment le prononcer donc avec cette signature et une distribution internationale il était temps de changer. Nous avions fait une réunion avec plusieurs noms et il me semble que c'était Pierre le guitariste d'origine qui a remporté le challenge. Nous étions tous d’accord pour Crusher. 

 

Quelles sont vos influences ?

Les mêmes qu'il y a vingt ans ! Même si nous écoutons beaucoup d'autres choses que du bourrin !  Dans ce domaine là en tout cas elles restent les mêmes... Beaucoup de old school en matière de sauvagerie : les classiques punk, hardcore, grind, thrash, death mais aussi du stoner, du heavy, du hip-hop et même des trucs très relax. Nous avons aucune barrières ni aucun apriori, lorsque la musique te procure de l'émotion, telle qu'elle soit aucune raison de ne pas se régaler non ?

Je ne peux ici parler que pour moi mais je peux  prendre autant de plaisir et de bonheur à écouter Kate Bush, Tori Amos, Jeff Buckey, Sisters of Mercy, Unida, Hermano, que Discharge, Napalm Death, Dimmu Borgir ou Morbid Angel... Il y a 20 ou 30 ans j'étais un peu plus bloqué sur les styles brutaux et violent mais j'ai appris que dans chaque musique il y avait du bon. Du jazz au death métal, du blues au hip hop, de la soul au punk hardcore, j'aime la musique c'est tout....

 

Quelles sont les raisons de ce retour scénique, l'envie de retrouver la scène ?

Je n'ai jamais vraiment quitté la scène puisqu'après notre séparation en 95 j'ai fondé Boost. Nous avons énormément tourné pendant dix ans et le groupe a fait deux albums qui ont bien fonctionné, des quatre titres, trois démos et quelques autres enregistrement pour des compils entre autre... Ensuite j'ai formé Cubensis avec qui j'ai fait un album et une tournée en Angleterre avec Discharge ou encore quelques dates avec Assert (dont je suis ultra fan). J'ai eu également un projet en Angleterre plutôt goth métal Fertile Mind...Nous avions même remontés un projet avec Pascal (Ex Crusher) et quelques vieux amis de l'époque appelé Hellasser....Comme tu vois je n'ai jamais arrêté, disons qu'à part Boost, qui était un autre style, aucun de mes autres groupes n'ont eu ce que Crusher a eu...

Je suis toujours resté dans le domaine de la musique c'est plus fort que moi, que ce soit comme roadie, technicien, régisseur ou manager. J'ai besoin de rester en contact avec ce monde qui est le mien pour toujours et qui m'a sauvé la vie, vivre de sa passion.

En ce qui concerne cette reformation à proprement dite, disons que ça nous trottais dans la tête depuis un moment avec Charly le batteur d'origine, nous avons prit la décision de repartir pour un tour suite au nombreux mails et élans de gentillesse et de reconnaissance de nos fans, de notre ancien management, de nos frères de l'époque ainsi que d'autres groupes mythiques français comme Loudblast. Steph est en parti responsable de notre retour. Et avant tout un ami comme les autres des Loud, malheureusement Charly et les autres ont d'autres obligations mais m'ont confié les clefs de la maison Crusher. J'en suis désormais le garant et j'essayerais de mon mieux de leur faire honneur.... J'ai gardé de merveilleux rapports avec les vieux groupes et dans l'ensemble on peut dire que la scène française old school est tjrs resté amis, que ce soit Loudblast, Mercyless, Agressor, No Return ou Zull FX. Nous avons toujours gardé contact et avec certains comme je te le disais je suis resté très proche.... C'est beau non ? 

 

Pourquoi ce choix de faire un Split EP, en compagnie de Mercyless, pour votre retour ? 

Parce que nous voulions présenter le plus rapidement possible quelques nouveaux titres ainsi que des anciens réarrangés et réenregistrés pour montrer que Crusher est bel et bien de retour, que la rage est toujours là et d'avoir le temps de préparer un bel album pour la rentré 2015. Offrir aussi un bel objet destiné à nos die-hard-fans et aux collectionneurs. Le faire avec nos vieux amis de Mercyless est aussi symbolique pour nous. Nous avons partagé tant de choses ensemble à l'époque puisque nous avions le même local de répétitions et nous faisions des teufs gargantuesques ensemble autour d'un feu avec les groupes de chez nous comme Mestema, Stigmate, Endless Diatribe, Diphtery, Obscur et tant d'autres. Nous avons tellement partagés ! Que ce soit des scènes ou des délires, c'était une magnifique période où nous étions tous unis et nous faisons tout pour avancer ensemble.

Mercyless était un choix évident d'autant qu'avec notre association Lords Factory nous nous occupons d'eux. Tu peux voir que nous avons du mal à nous détacher et quoi qu'il arrive on fini toujours par nous unir pour avancer ensemble. "Old school connection still in action" est la devise de Crusher et nous avons toujours cet état d'esprit DIY qui nous caractérisait déjà à l'époque, sans doute des restes de nos passés de vieux punks. 

 

 


 

 

Après près de quinze ans d'absence vous avez choisi la scène de l'Impetus Festival pour faire votre retour. Pourquoi ce choix ?

Parce que "Kem" le programmateur est un très vieil ami que j'aime et que je respecte beaucoup ... et je ne peux rien lui refuser ! C'est le genre de gars pour qui je serai là sans réfléchir tant il est adorable et authentique. Il a eu simplement les mots, les arguments et a été le premier à me proposer quelque chose de sérieux dès que nous avons annoncé notre reformation. Avec lui je sais qu'il n'y aura pas de surprise et c'est important pour nous d'être sur un terrain favorable entouré de gens qu'on aime pour notre première date. Le régisseur du Moloco est également un ancien que j'adore et qui faisait parti de l'équipe du Cube d'Audincourt, encore un endroit magique ou nous avons laissé des souvenirs impérissables mais qui malheureusement a été rasé...

Le fait qu' Audincourt soit proche de Mulhouse, de Colmar et de Strasbourg nous permet aussi de voir dans le public les yeux et l'émotion de nos frères, nos compagnes, nos amis les plus proches, ça va être un moment très émouvant.. ..Merci à Kem et au Moloco au passage, nous avons hâte d'y être.

 

Depuis votre séparation en 2000, vous trouvez que la scène metal a évolué en France ? Et si oui de quelle manière ?

Le niveau des groupes d'aujourd'hui est juste hallucinant ! Dès le premier album ou juste la première démo il y a une technique et un son super puissant. Internet a tué l'industrie du disque  - les majors l'ont pas volé mais c est triste pour les petits labels- et donc les budgets de tournées, d'enregistrements et autres trucs qui permettaient aux groupes de se produire partout et d'être dans les bacs, de se faire promotionner, en gros d'avoir un soutien financier et logistique conséquent même sur des petits labels, Les jeunes groupes connaissent aussi leur classique grâce au net, ça me touche beaucoup de recevoir des mails sur Facebook de jeunes qui découvrent la scène de la fin des 80's et début des 90's, ça fait tellement plaisir. Le boulot de labels a l'époque comme Thrash records, d'Osmose, de Jungle Hop par exemple était incroyable, Semetery était hors concours mais juste avec des bouts de ficelles, d'huile de coude et un réseau efficace tout ces petits labels ont fait des merveilles.

 

Quel est votre meilleur souvenir scénique ?

Il y en a beaucoup mais sans aucun doute notre date avec Entombed, Disarmonic Orchestra, Grave et Vader à Ornao à Paris. Un souvenir de dingue avec un public totalement fou ! Le Brutal Tour reste aussi un souvenir impérissable, une belle bande d'amis complètement dingue dans un tour bus transformé chaque nuit en lieu de fête et de communion ultime entre groupes après des concerts tous plus puissants les uns que les autres. Nous étions attendus partout par un public hallucinant chaque soir, aucune compétition entre les groupes, des concerts complets partout, merveilleux souvenirs...

La tournée avec Massacra en Europe pareil, avec Protector et DVC en Allemagne, avec Kreator aussi, que de beaux souvenirs. Jouer à l'époque de Frayeurs avec Cro Mags (en 1988) ou Ratos de Parao (en 1989) reste aussi de grands moments de la vie du groupe et de la mienne.... La date avec les LLoudblast et Bolt Thrower à Montpellier.

Sans oublier toutes les dates avec Loudblast, Mercyless, Massacra, No Return, Agressor, SUP et tous les autres qui sont à chaque fois des monuments de souvenirs. Il y a le concert bien sûr, mais aussi l'avant et surtout l'après concert. Ne vous étonnez donc pas si cette année vous nous croisez souvent avec les Loudblast, Black Bomb Ä, Mercyless et consorts... C'est les vieux cons qui sont heureux de retrouver leurs seizes ans, rien de plus. 

 

 


 

 

Avec quels artistes aimeriez vous collaborer ?

Comment répondre à cette question quand tu vois l'affiche du Hellfest ? Il y a tant de groupes que je ne rêvais que de voir ou revoir et nous avons la chance de nous retrouver là, au milieu de toutes ces légendes, de jouer ! Je suis comme un gosse qui va aller jouer à Disneyland et les gars du groupe pareil, un rêve....

Nous sommes prêt à jouer avec n'importe qui et n'importe ou peu importe, à vrai dire on s'en fout, par contre commencer nos premières dates aux cotés de nos amis nous fait énormément plaisir car nous savons déjà que l'encyclopédie de nos souvenirs drôle, touchant et émouvant va encore grossir et ça à nos ages c'est beau. Retrouver Loudblast sur les routes alors que nos premiers concerts ensemble dates de 1987 est un vrai régal ! J'aimerais tellement que Massacra reviennent bon sang ! Outburst, Corruption, Asshole, Madhouse, Hoax, Vomitose, Aeons, Les Vandales, Unstable State, Gurkkhas, Y Front, Proton Burst, etc. On attend plus que vous les gars !

 

Votre line-up parfait de festival ?

Je dirai pour la France : Loublast, Crusher, Mercyless, No Return, Zuul FX, Treponem Pal, Massacra, Aerons, Supuration, Facing Stanley, Me As the Devil, Dirty Greed, Y Front, Chaosis, Opposite to X, Absurdity et Jail. Pour les groupes étranges c'est plus simple : Le Hellfest ou le Wacken. 

 

Un scoop pour Rockfanch ?

Il y aura bientôt à gagner trois packs collectors du split vinyl collector, les numéro 6, 66 et 666, les 3 gagnants auront:

- Le split LP collector, sérigraphié à la main et signé avec une surprise dans le logo, une montre avec la logo Crusher personnalité par notre sponsor Rockwatch et aussi une journée sur une date commun Crusher / Mercyless avec vue du concert sur la scène, la balance, la bouffe et la picole qui va avec.

A part ça après la sortie de ce vinyl nous allons commencer à travailler sur notre album prévu pour la rentrée, vous connaissez très bien le producteur.....Ceux qui acheterons le split et vont au Hellfest pourront se le faire remettre en main propre par tout le groupe...

Merci à tous pour tous vos beaux messages, vous n'imaginez pas combien ça nous touche, nous espérons ne pas vous décevoir. Merci à nos sponsors Veitz Guitars, Pro Orca, Rockwatch, Dine Wear et ceux qui arrivent. Merci à Rockfanch pour cette interview et Crusher vous donne rendez vous sur les routes à partir du 17 avril à L'Impetus Festival. 

 

Facebook : Crusher

Facebook : Lords Factory Association

Label Deadlight Entertainment 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents