Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rockfanch

Rockfanch

Musique de tous horizons et festivals au rendez-vous.


dDamage, Dat Politics & Mistress Bomb H @Manège (Lorient)

Publié par rockfanch sur 18 Mars 2012, 10:47am

Catégories : #Chroniques concerts

Soirée électro au Manège. Le moins qu'on puisse dire c'est que le public lorientais préfère la Guinness aux Groove Box et on s'en aperçoit en arrivant à 20h30 avec Raphael notre poto d'AlternRock. Environ quatre personnes sont devant nous faire la queue. On entre finalement dans la salle et on patiente avec une mousse jusqu'au début du premier concert de la soirée : Mistress Bomb H. Sur scène un homme entouré de machine et une nana à l'air allumé avec un haut de guêpière assorti d'un leggings. Dans le public une dizaine de personnes tout au plus. Un concert étrange durant lequel on ne peut pas s'empêcher de penser au groupe Sexy Sushi au vu des beats puissants et minimalistes. La chanteuse finira par se balader dans le public avec une cravache avant de se mettre le micro dans le slip.

 

Un changement de plateau vite fait bien fait et on enchaine avec un autre duo féminin / masculin Dat Politics. L'ambiance est moins tendue que durant le concert de Mistress Bomb H. Les beats se font moins dur et plus sautillants, dans la veine dancefloor de Yelle ou autres MGMT. Les deux Lillois se relaient au micro, le mec allant de temps choper son synthé en bandouillière pour faire son show. Un bon concert de la part du duo qui joue devant une petite centaine de personne.

 

Arrivée de la tête d'affiche de la soirée dDamage vers 23h30. Au vu de la bio des deux frangins on tape ici dans du lourd, ils ont quand même invité Jon Spencer sur leur dernier album et ont travaillé avec le milieu rap français (TTC ou La Caution). Le set proposé est carré sans aucun temps morts entre psychédélisme, grosses basses et rythmiques bien lourdes. On ne peut s'empêcher de penser aux Atari Teenage Riot en voyant l'un des deux frangins hurler dans son micro sur des beats qui font vibrer les slips. En résumé une très bonne soirée électro au Manège avec des groupes différents les uns des autres montrant toute l'étendue de la classe électronique frenchie. Seule ombre au tableau : le manque de fréquentation pour une affiche qui pourtant ne manquait pas de qualité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents