Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rockfanch

Rockfanch

Musique de tous horizons et festivals au rendez-vous.


Deadlight Entertainment - Février 2015

Publié par rockfanch sur 11 Février 2015, 14:31pm

Catégories : #Interviews

10965518_1419868821639064_512731622_n.jpg

 

Pourrais-tu te présenter aux lecteurs de Rockfanch ?
Alex, né il y a 33 ans à Foix en Ariège (vous savez le département que vous traversez pour aller vous acheter des clopes et de l’alcool en Andorre). Fan de musique depuis plus de 20 ans, « musicien » depuis 1997 et gérant du label Deadlight Entertainment que j’ai crée en avril 2008.

Quel a été ton premier choc musical ?
Il y en a eu quelques uns en fait, chacun ayant été une étape. Aussi loin que ma mémoire puisse me faire remonter, j’ai toujours aimé la musique. J’ai passé mes premières années chez ma grand mere qui m’élevait et mon oncle y vivait aussi. Il écoutait des trucs carrément cools et vu que je passais beaucoup de temps avec lui, mon attrait pour la musique doit remonter à cette époque. Je me souviens que tout petit j’étais tombé sur un clip de The Cure et ça m’avait plu et fait découvrir que la musique pouvait aussi etre sombre. Mais je pense que mes premiers coups de cœurs/ chocs ont été ACDC que j’ai découvert avec le clip de Thunderstruck et surtout Guns N’ Roses qui figurait sur la B.O du Terminator 2 et dont le clip You could be mine passait souvent (ce titre reste d’ailleurs mon préféré).

 

 


 


Qu'est ce qui t'as poussé à monter ce Label ?
Suite à des évènements personnels qui m’ont poussé à rejoindre le projet d’un ami qui montait un label, j’ai sauté de l’autre coté du miroir. Je jouais de la musique depuis prés de 10 ans alors pourquoi ne pas tenter l’expérience ? Le label s’appellait Plague Within Records et avait été crée fin 2006. Cette aventure a duré un an durant lequel nous avons sorti l’album solo do Joe Falzone alias Joe Frustration qui est le chanteur du groupe americain Tears of Frustration qui a un statut assez culte dans la scène hardcore puis un album en edition limitée d’un one man band d’indus martial nommé Advocated Apocalypse.
Au bout d’une année j’ai voulu arreter (ainsi que la musique en groupe) car je me sentais un peu fatigué de tout ça et je n’étais plus sur la meme longueur d’onde avec mon associé et ami. J’étais alors parti à New York pour quelques semaines car je bossais sur le tournage d’un film d’horreur (mon autre passion) nommé The Turnpike Killer. Un soir on est sortis voir Exodus au BB King et mon ami m’a dit « pourquoi tu ne montes pas ton label ? ». Ce fut le départ. Le plus amusant c’est que j’ai répondu « tu es fou, jamais je ne pourrai créer et gérer un label. Jamais »…
En rentrant en France et après quelques jours de réflexion j’ai sauté le pas. J’étais à l’époque en relation avec le groupe toulousain de hardcore South Impact qui avait un album à sortir et je leur ai dit « je vous sors votre album. Après je verrai où ça me mene ». Et entre nous, je n’aurai jamais cru que 7 ans après je serai encore à faire ça avec plus de 40 sorties derrière moi dont quelques unes avec une de mes influences musicales à savoir Peter Dolving.

Pourquoi ce nom de Deadlight Entertainement ?
Derrière ce nom il y a pas mal de références. On peut en voir une à Deathlike Silence qui était le label d’Euronymous. Mais sinon, en 98 alors que je jouais dans mon premier groupe, monté avec des amis d’enfance (ça devrait toujours se passer ainsi !), le groupe Gehenna avait sorti un single nommé « Deadlights » et le nom comme l’artwork m’avait accroché. J’aurai aimé appeler le groupe ainsi mais ça ne s’est pas fait du coup j’ai gardé le nom dans un coin de ma tete, des fois que. C’est aussi une référence au livre de Stephen King « CA ».

 


 

 

Qui était ta première signature sur ton label ... et comment ça c'est déroulé ?
Le groupe South Impact pour leur album Codex. En fait on s’était connus à l’époque où j’étais dans le label Plague Within Records et ils m’intéressaient pas mal. Je leur avais proposé un deal et quand j’ai quitté Plague Within j’avais ce sentiment de leur avoir fait une promesse et on peut dire que j’ai voulu l’honorer en créant Deadlight et en sortant leur album. Ensuite j’ai appris sur le tas.

Qui sont les groupes qui composent le catalogue du label Deadlight Entertainment ?
Primal Age, Los Disidentes del Sucio Motel, Witchthroat Serpent, Purify, Cowards, Iamfire, Crusher, Cold Existence, Mercyless, Peter Dolving, Nachtmystium, Xasthur , Freya, Confronto, V13  sont les groupes qui ont une activité actuelle avec Deadlight ou qui en ont eu une tout récemment.

 


 

 

Comment s'organise tes journées ?
Pas vraiment de planning prédéfini en fait. Je jongle entre le mailing, la promo, le networking, la recherche de nouveaux partenaires et fournisseurs, je fais mes envois et je négocie avec les artistes quand il y a des discussions entamées. Je réceptionne les démarches des groupes, les étudie et y répond (meme quand c’est négatif).

Des souhaits de signatures pour l'avenir ?
Si je pouvais signer Social Distortion je serai extrêmement heureux !

Quels conseils tu donnerais à quelqu'un qui voudrait se lancer dans la création d'un label ?

Déjà je lui dirai que c’est très dur. Qu’il faut etre passionné par la musique, plus que par son profit personnel. Mais si c’est quelqu’un qui fait ça par interet personnel. Par exemple, si on achète jamais d’albums, si on aime pas la musique des autres, il ne faut pas monter un label car c’est de l’opportunisme mesquin.

Un scoop pour Rockfanch ?
Je peux juste dire que le split Mercyless/ Crusher va etre un très bel objet !
Merci à toi pour l’interview ! Keep on zouking !

 

Liens pratiques

* Facebook : Deadlight Ent

* Bandcamp : Deadlight Ent

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents