Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rockfanch

Rockfanch

Musique de tous horizons et festivals au rendez-vous.


DJAK - Août 2012

Publié par rockfanch sur 7 Août 2012, 18:55pm

Catégories : #Interviews

photo1.JPGComment s'est formé le groupe DJAK ?
Nico (guitare-clavier) et les deux Vincent (batterie-basse) sont potes depuis l'adolescence, ils ont commencer à réfléchir à un projet rock pop en 2006 et ont auditionné plusieurs mecs pour devenir chanteur. C'est finalement moi (Mathieu) qui a été choisi début 2007, suite à une rencontre dans leurs locaux de répet de l'époque, qui n'étaient autre que le sous-sol de leur maison (détruite peu de temps après et remplacée par des barres d'immeubles:/).

Pourquoi ce nom de DJAK ? Et surtout pourquoi l'écrire en majuscules ?
C'est dans cette même maison qu'on a commencé à réfléchir au nom du groupe, et au bout de deux nuits blanches d'idées délirantes en tout genre on a fini par tomber d'accords sur un truc simple et efficace, comme la musique qu'on voulait faire. En fait on voulait s'appeler Jack mais pour être certains qu'en France on le prononcerait bien, et aussi pour se différencier de projets déjà existants on a choisi une version plus phonétique, donc en majuscules: DJAK.

Quelles sont vos influences ?
Nos influences sont très larges, mais ce qui nous rassemblait au départ dans ce projet c'était le rock, la pop, la scène anglo-saxonne des années 90-2000. De U2 à Klaxons, en passant par R.E.M., The Cardigans, Kasabian, Bloc Party, Coldplay, j'en passe. On a bien sûr évolué et apprécié bien d'autres musiques depuis, on s'est laissés bercer plus récemment par The Amplifetes, LaRoux, Kele, Stuck in the sound, Foster the people, etc. Et on a tous un faible pour quelques gros trucs U.S. qui passent à la radio, on est capable d'apprécier certains morceaux de Justin Timberlake, N.E.R.D, Beyonce, The Virgins. Nos influences se résument à la pop, à des musiques aux structures simples et aux mélodies entrainantes.

Trois mots pour définir votre musique ?
Easy, sexy, mélancolique.

Pouvez-vous nous présenter votre EP "Lights, Shadows, Shadow, Lights" ?
C'est un EP qui rassemble 6 morceaux qu'on a dû sélectionnés parmi de nombreuses compos qu'on trainait depuis plus d'un an. On a voulu en faire quelque chose d'accessible, et qui résume ce qu'on est devenu, avec nos parts d'ombre et de lumière. On a beaucoup plus utilisé de synthés et de ressorts de production, mais si le son évolue l'esprit reste le même. On ne cherche pas à révolutionner la musique, on en serait incapable, on veut juste être sincère et donner une musique qui peut se ressentir et se retenir. Cet EP c'est sans doutes notre plus grande réussite pour ça; on le croit en tous cas.

On entend souvent parler des scènes rennaises ou bordelaises comme grosses scènes musicales... Mais votre patrie angevine se défend pas mal aussi non ?
C'est clair que le viver français est devenu important depuis quelques temps, notamment dans l'ouest. Chaque région a son bastion musical et certains groupes sont vraiment intéressants. Et à Angers je pense en effet qu'on a pas à rougir, cette génération et celle qui suit ont vraiment une belle énergie, une intention de structurer les choses, d'aboutir des projets et d'aller au bout de leurs idées. On a une scène électro très active, sans parler de la scène rock-pop de laquelle les PonyPonyRunRun ou Diving with Andy se sont notamment échappés.
Il nous manque peut-être juste deux ou trois lieux concerts et évênements en plus dans la ville, mais Angers reste une petite ville, rien à voir avec Rennes, Nantes, ou Bordeaux.

Si vous deviez retenir cinq albums majeurs de l'histoire de la musique ?
Il y'en aurait plutôt 500, mais à l'instant je dirais La Suite Bergamasque de Debussy (c'est un album ça?); Pets Sounds par The Beach Boys; Violator de Depeche mode; Nevermind de Nirvana; et plus récemment disons Sound of Silver par LCD Soundsystem.

Un scoop pour Rockfanch?
Une espèce végétale ou animale disparaît toutes les 20 minutes. Et j'ai peur du noir.

 

Site officiel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents