Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rockfanch

Rockfanch

Musique de tous horizons et festivals au rendez-vous.


Festival Insolent - Quimper

Publié par rockfanch sur 23 Octobre 2011, 22:42pm

Catégories : #Chroniques concerts

Après une escapade du côté de Morlaix dans le Finistère Nord où même en avril il caille, le festival Insolent reprend ses quartiers à Quimper pour une édition 2011 où sont présents Les Ogres de Barback, Groundation, Chinese Man, Shaka Ponk Danakil et Raekwon.

On commence justement le festival par ce dernier. Raekwon rappeur légendaire outre Atlantique et dans le monde entier puisque fondateur du groupe Wu-Tang Clan. Pour faire simple pour ceux qui connaissent pas, on a quelques groupes légendaires de rap dans le monde qui font l'unanimité entre rockeurs et rappeurs et le Wu Tang Clan est parmi eux. Gros son qui claque lorsque le DJ envoie les basses pour de bon la salle faite en tôle tremble de toute sa feraille. Un concert écouté de loin avec une cruelle déception ce soir la bière sera à trois euros... et coupé à la flotte. Quelle joie ! Bref, le gros rappeur US envoie du son pour ouvrir le festival avec des "Put your hands up" bien senti.

Ensuite Danakil... Ah Danakil. Je n'ai absolument jamais compris comment ce groupe s'est retrouvé du jour au lendemain à faire TOUS les festivals alors que personne en a entendu parlé avant. C'est du reggae quoi, ils sont neuf sur scène, on voit que le concert est très bien rôdé tout est callé c'est classe. Par contre faites de l'instrumental les garçons les paroles ... Non. C'est mignon de dire qu'on est tous des copains mais pff c'est usant à la longue. Surtout quand votre voisin vous bouscule depuis une demi heure parce qu'il est complètement défoncé et qu'il se rend pas compte qu'il n'est pas tout seul dans son salon avec sa beuh (ps : fumer des drogues c'est mal). Le groupe reprend à la fin Non je ne regrette rien d'Edith Piaf en version reggae. C'est mignon, bisounours mais bon ça retourne pas Marley dans sa tombe.

Zou ! On enchaine avec Groundation, reggae aussi. Là par contre on passe dans un truc beaucoup plus calme avec des influences jazzy bien senti, des petits solos de trompette et de claviers. Ca a même un côté classe dis donc. Enfin ça aurait si l'énergumène à côté de moi arrêtait de remuer le poulpe qu'il a sur la tête toutes les deux secondes dans ma figure. Je suis sur qu'il a des animaux morts là dedans ! Voir vivant sans doute aussi.

Les Ogres de Barback pour suivre. Qui font déjà chier tout le monde dès le début, dès le changement de plateaux puisqu'ils installent une sorte d'échaffaudage pour faire un spectacle d'acrobates. Le concert commence pour la fratrie Burgrière. Un début de concert rythmé il faut l'avouer pour un groupe sur lequel j'ai beaucoup d'a priori (je les porte autant dans mon coeur que Tryo c'est dire...). Je m'attend du coup à une bonne surprise sur ce début électrique de concert. Après ça descend... Et ça devient chiant. Du Têtes Raides en pas bien en fait voilà ce que c'est. Raconter la vie de Paname qui est moche, c'est triste tout ça. Bref allons dehors. On reviendra juste pour le final du concert une reprise de Salut à toi des Bérurier Noir. Le final quand à lui est largement bien ficelé et énorme ! Des lumières dans tous les sens, des canons à confettis qui crachent et des acrobates qui tournent. Bah voilà les gars fallaient juste venir faire la fin du concert ! Allez zou on gardera un bon souvenir de votre fin quand même.

Minuit trente le groupe que j'ai envie de voir va venir. Ce groupe je l'avais déjà vu il y a un an environ à Lorient au Manège, ambiance énorme ce soir là ! L'écran est en place, Goz chauffe l'intro et bam Shaka Ponk débarque enfin pour mettre tout le monde d'accord avec son électro rock à couper le souffle en live. Un concert ultra ficelé avec des effets de lumières, de vidéos, etc... Le groupe a encore progresser depuis son passage au Manège sur la scénographie. Frah le chanteur s'adresse au public ce qui est nouveau. En lui même le groupe n'a pas changé le chanteur occupe toujours aussi bien la scène, la chanteuse est toujours aussi *censuré*, le gros aux claviers est toujours aussi ... Tiens torse nu et en kilt ce soir. N'en déplaise à certaine ;). Les tubes s'enchainent avec  Twisted Mind (j'avoue sur le coup j'ai mouillé ma culotte), Hell'oHombre que Soy, le nouveau single Let's Bang, How we Kill Stars accueillit comme il se doit par le public finistérien dans une ambiance de feu avant que le concert se clôt sur le French Touch Puta Madre. Juste énorme. Shaka Ponk est énorme. Ca donne envie d'aller les voir à Quéven ça !

 

Un festival dans l'ensemble pas trop mal... Shaka Ponk a justifié le prix du billet à eux seuls. Le reste des groupes ça a été du bonus... Note à moi même : ramener une tondeuse la prochaine fois et raser les dreads des rastas cuits par terre qui dorment dans leur vomi. Juste pour déconner.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents