Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rockfanch

Rockfanch

Musique de tous horizons et festivals au rendez-vous.


Foo Fighters - Wasting Light

Publié par rockfanch sur 26 Avril 2011, 11:54am

Catégories : #Chroniques cd

http://www.moimateo.com/wp-content/uploads/2011/04/foo_fighters_wasting_light_cover.jpgQuatre ans après la sortie d'Echoes, Silence, Patience & Grace le quintet de Seattle revient faire parler la poudre. Dave Grohl se donne les moyens de ces ambitions en réintégrant le guitariste originel de la formation Pat Smear (présent dans Nirvana en tant que musiciens additionnel) et en invitant Krist Novoselic le bassiste géant de son ancien groupe sur un titre. Butch Vig le producteur légendaire de Nevermind de Nirvana ou de Gish des Smashing Pumpkins, (t batteur de Garbage mais ça on s'en fout) se retrouve aux commandes de ce Wasting Light. Grohl nous parle ici de l'album el plus puissant de la discographie des Foo. Et on veut bien le croire avec le taquet qu'on prend direct avec Bridge Burning. On se dit direct qu'avec la puissance de feu déployé par les Foo le pont il doit bien brûlé. Pat Smear guitariste originel du groupe revient après 14 ans d'absence épauler Grohl dans les décibels. Le groupe démarre pied au plancher pour ce qui est l'album le plus puissant et le plus abouti du groupe. On prend des décibels dans tous les sens les parties de guitares se révèlent puissantes, carrés et complexes. Bref ça arrache la gueule sans parler des parties batteries de Taylor qui est tout aussi bon que son leader Dave (qui est rappelons-le l'un des batteurs les plus monstrueux de ces dernières années).Les Foo Fighters ne réinventent pas leur musique mais la rende plus puissante qu'à l'accoutumé, le son est monstrueux. Butch Vig peut être fier de cet album, le son est gigantesque ! White Limo colle un pain assez fantastique. Ce titre est hurlé par Dave Grohl, le riff gigantesque. Musicalement parlant on pourrait d'un Queens of the Nirvana tellement on perçoit bien les contours sauvages des deux groupes. Comme sur tout l'album d'ailleurs. Le reste de l'album est un enchainement de hits merveilleux qui fait de ce Wasting Light un sérieux prétendant pour le titre d'album de l'année. Notons deux titres qui vont sans doute faire du bruit cet Alandria qui est un single en or pour les prochaines semaines avec ces montées en puissance. On pourra noter un bémol sur l'album c'est que les Foo font un rock terriblement académique sans grandes surprises mais incroyablement efficace. Ce Wasting Light est une grenade qui va se transfomer en bombe en live. L'autre titre notable est I Should Have Know chanson hommage à Kurt Cobain, titre où l'on retrouve Krist Novoselic (ex bassiste de Nirvana) à la quatre cordes. C'est la ballade du cd, celle où Dave Grohl dit qu'il "aurait du savoir".

Mince, Dave Grohl nous a encore prouvé qu'il était un génie en signant le septième album des Foo Fighters. La septième perle d'un rock académique et peu aventureux mais diablement puissant et efficace.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents