Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rockfanch

Rockfanch

Musique de tous horizons et festivals au rendez-vous.


No Codes / No Rules / No Mercy - Mars 2015

Publié par rockfanch sur 6 Mars 2015, 15:04pm

Catégories : #Interviews

unnamed-copie-3.jpg

 

 

Pourquoi ce nom : No Rules / No Codes / No Mercy ?
* MJFP : Tout simplement car notre musique ne s’adresse pas à une minorité de personnes, mais au peuple. Elle s’adresse à tous et non pas à un mouvement précis, avec ses codes et ses attitudes.
* Booby: Pas de Règles, pas de Codes, et pas de Pitié. A savoir qu’on est là pour faire ce qu’on aime avant tout, et ce sans se mettre des barrières ou devoir répondre à des clichés et des codes propres à tel ou tel courant. On a aucune limite, si ce n’est celle de notre propre créativité. Certes, inconsciemment, on répond à certains codes de part ce qu’on fait et ce qu’on véhicule, mais on veut pas  se retrouver dans une case en particulier. On fait de la musique tout simplement, et elle se vit pleinement sur scène. Ce nom de groupe, c’est aussi une réponse à  l’industrie musicale. C’est même peut-être plus un slogan ou un hymne qu’un nom de groupe à proprement parler. C’est un peu notre propre révolution qui s’opère petit à petit. Elle est en marche. Mais derrière cet aspect révolutionnaire se cache aussi beaucoup d’amour et de partage car avant toutes choses, c’est ça la musique.

Quelles sont vos influences ?
* MJFP : Pour ma part, la musique Electronique de notre bonne vieille French Touch et l’ouverture artistique de l’Angleterre.
* Booby : Des influences diverses et variées mais elles viennent je dois l’avouer  en grande partie du Hip-Hop avec du Rap Américain et du Rap Français. Mais  j’écoute de tout et suis très éclectique. ça passe du Reggae à de la Bande  Originale de film. C’est toujours particulier cette question des influences puisque au  final, tout nous influence plus ou moins au quotidien, que ce soient les classiques  et ce que l’on écoute de nous même, ou les bouses qui arrivent à nos propres oreilles. Ce qui nous influence, c’est tout ce qui alimente notre culture depuis notre  enfance. Le bon comme le mauvais finalement. Mais je rejoins MJFP car nos influences principales de ces dernières années viennent de la scène Anglo saxonne avec des groupes comme Foreign Beggars, I Am Legion, Wiley, ou même encore Dope D.O.D., Noisia... ça passe également par les States avec Run The Jewels ou R.A. The Rugged Man.

Comment pourriez-vous nous décrire votre musique ?
* MJFP : Scénique et explosive. Faite pour le live.
* Booby : Pas mieux. C’est en gros un Boobyboulga mixé à l’inventivité et à la débilité de MJFP. Son but premier, c’est de foutre le boxon et de rendre les gens dingues.
De quoi parlent vos textes ?
* Bobby : En gros, sur tous les morceaux déjà en ligne et disponibles en téléchargement gratuit, c’est de l’Egotrip à la sauce Booby. A savoir pas mal de jeux de mots débiles qui me permettent de mettre en avant certaines images ou allégories. Y’a toujours un côté sérieux et une pensée bien assumée dans ce que je dis, mais j’essaye toujours de le faire avec de l’humour et une touche d’auto-dérision. J’aime imbriquer les mots entre eux, les faire rebondir, et trouver des assonances. Généralement ça marche au feeling mais il m’arrive d’écrire des choses plus sérieuses, qui répondent à des thèmes ou des choses plus personnelles. Bien qu’il ait un côté Egotrip, le morceau « Insanity », qu’on s’apprête à sortir fait référence à un programme sportif et parle de dépassement de soi par exemple.

 

 


 



Comment se passe la composition des titres ? Ca part d'une mélodie ou plutôt d'un texte ?
- MJFP : De manière générale, c’est un peu des deux. Soi cela part d’un texte de Booby et je créé l’instrumentale en fonction. Soi cela part d’une production que j’ai faite et Booby écrit après car il a kiffé le son.
- Booby : On aimerait travailler de manière plus spontanée il est vrai mais pour des questions pratiques et financières, on est obligé de s’organiser au mieux afin d’être les plus efficaces possibles. Comme le dit MJFP, soi j’ai déjà un texte et on fait un son en fonction et en fonction des envies du moment, soi il me pond un son pour lequel j’ai le coup de coeur et je me trace avec à la maison. De là, j’écris, je peaufine et je maquette. Ensuite je vais poser. Je vois MJFP pour les arrangements et les derniers réglages. Si il faut reposer, je m’y attèle et puis après on part au mixage avec tout ça.

Avec qui aimeriez vous travailler ?
* MJFP : Sur un coup de tête sans réfléchir : The Prodigy, Wiley, Rise Of Northstar, Justice, Hatebreed, Grems, Entek, Kanye West.
* Booby : Sans hésitation, les artistes que j’ai pu citer ci-dessus, en plus de ceux dont MJFP vient de parler. Après j’aimerai énormément bosser un jour avec des légendes comme Busta Rhymes, KRS One, Pharoahe Monch, Erikah Badu et j’en passe. Skrillex, Diplo, Damian Marley, Yannis Odua, Straïka D, les ex-membres du Saïan Supa Crew, Nemir, Oxmo Puccino, 20Syl... Bref, la liste est longue et variée.

Quels sont les albums que vous prendriez avec vous sur une île déserte ?
* MJFP : Kendrick Lamar : « Good Kid M.A.A.D. City », The Prodigy : « The Fat Of  The Land », Hans Zimmer : « Inception », Kanye West : « 808s & Heartbreak », Björk : « Homogenic », Danger : « 09/17/2007 », Michael Jackson : « Bad », et pour finir, DJ Shadow « Entroducing »...
* BOOBY : Question bien trop difficile mais je vais essayer d’en donner quelques uns quand même. I Am Legion : « I Am Legion », Foreign Beggars : « United Colours Of Beggatron », Saïan Supa Crew : « KLR ou X Raisons », des compiles de toutes les plus grandes musiques classiques, de Ray Charles, Nina Simone et Otis Redding, Damian Marley : « Welcome To Jamrock », Un Busta Rhymesmais le choix est trop difficile. Un best of d’Ennio Morricone. En fait, y’en a trop., trop de classiques et de sons indispensables à une vie décente. On a le droit d’y aller avec un container d’albums sur cette île déserte ?

Comment s'est déroulé le tournage des clips The Expendable & Inception ?
* Booby: Le tournage s’est plutôt bien déroulé. On s’est adapté à notre budget très limité et au peu de moyens humains que nous avions. On a donc fait simple et efficace, afin d’être cohérents avec ce que l‘on s’était fixé. A savoir, un titre et un clip à chaque fois. Une journée de tournage lors d’un weekend, une salle de spectacle, un fond blanc, des animations et des fonds à projeter, un peu de lumières, une petite gestuelle à bosser et c’était parti. MJFP a donné la main pour la lumière et la machinerie. Moi j’ai réalisé, secondé par un ami de longue date , Raphaël Piccin, avec qui je travaille depuis longtemps via PicsProd Visuals(je travaille dans l’audiovisuel et le Cinéma à côté). Pas évident de se trouver en même temps devant et derrière la caméra (sachant que je reprenais la réalisation). Raphaël nous a apporté son savoir-faire et pas mal d’idées visuels en plus. Sachant d’emblée les valeurs de cadres qui nous intéressaient, c’est plutôt allé vite après.

Pourquoi avoir fusionnés ces deux titres ?
* Booby : Tout simplement parce que ce clip nous permettait de boucler la Saison 1 (à savoir les cinq premiers sons sortis entre janvier et mai 2014) et de lancer la Saison 2. The Expendable est le premier titre de No Rules / No Codes / No Mercy, et Inception le dernier en date, si on met de côté celui sorti à Noël avec le collectif Franco-Sénégalais Deef Koow. C’est surtout les deux titres qui ont le plus marché et avec lesquels on a le plus de retours. Question d’emploi du temps, il était compliqué qui plus est de tourner le morceau « Inception » en entier avec F-REY et Mr. Han’’s. On a donc décidé de proposer deux titres pour le prix d’un en espérant que le clip donnera envie aux gens d’aller écouter chacun des titres jusqu’au bout. Le but n’étant pas de frustrer les gens mais plus d’attiser leur curiosité. Puis faut dire que ça nous permettait de faire une interlude sympa. ça nous a d’ailleurs valu un bon fou rire en studio lors de l’enregistrement du doublage. On ne va donc pas s’en plaindre.

Un scoop pour Rockfanch ?
* Booby : On prépare actuellement le clip du morceau « Insanity » alors restez connectés ! ça arrivera fin mars. On prépare également pleins d’autres morceaux en parallèle et on espère une ou deux collaborations sympas.

JOIN THE MOVEMENT ! NO RULES / NO CODES / NO MERCY.

 

Facebook : No Rules No Codes No Mercy

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents