Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rockfanch

Daft Punk - Random Access Memories

Publié le 15 Mai 2013 par rockfanch in Chroniques cd

http://www.rollingstone.com/assets/images/album_review/daftpunk-1367945965.jpgLe nouvel album des Daft Punk Random Access Memories est l'un des albums les plus attendus de l'année. Attendu est faible d'ailleurs, fantasmé serait plus approprié. Huit ans que les fans attendant le successeur de Human After All, huit ans ! L'impatience était d'autant plus énorme que les chroniqueurs des sites internets qui ont eu l'occasion d'écouter le cd sont pour la plupart clairs : "C'est l'album de l'année". Avant de sortir l'album est déjà un mythe. Un teaser d'une trentaine de secondes au festival Coachella dévoile le premier extrait de l'album : Get Lucky. On y voit Pharrell Williams (NERD), le très Chic Nile Rodgers ainsi que nos deux robots préférés à la section rythmique (C'est un remake de Robot Rock non ?). Alors que vaut-il cet album après tout ça ? 

J'ai envie de dire tout ça pour ça. Attention je dis pas que l'album est mauvais, non. Juste qu'il n'est pas si exceptionnel que ça. Certes les invités font rêver : Gonzales, Nile Rodgers, Pharrell Williams, Panda Bear (Animal Collective) ou encore Julian Casablancas. Mais mince, pourquoi sous utilisé tous ce petit monde. Le cas-ablancas par tout y est... Sauf la folie des Animal qui fait tout leur charme. C'est dommage, on aurait bien aimé voir les Daft bousiller les oreilles de leurs auditeurs à la Radiohead "Genre on s'en fout on est les  Daft Punk on a fait nos preuves et maintenant on fait ce qu'on veut en changeant de tempo toutes les deux secondes". Pour le reste de l'album R.A.S. On apprend juste que les Daft Punk savent faire dans le slow robotique (Within, The Game of Love et Touch), qu'ils veulent faire revenir le funk et les costumes à paillettes à la mode (Beyond, Lose Yourself to Dance et Get Lucky) Mais non, au lieu de ça on a affaire à une chanson très plan plan. Signalons quand même deux titres épiques Giorgio by Moroder et Contact où on a réellement le droit à des montées d'adrénalines électro rock digne de ce nom. 

Bref, on sort avec une demi molle de ce Random Access Memories plus basé sur l'organique que l'électronique et où les seules manifestations des Daft Punk sont des voix vocodées immondes. . Par pitié les gars, arrêtez ça où si l'un d'entre vous a subit une trachéotomie dites-le, je serai sans doute plus compatissant.Les deux furies épiques Contact et Giorgio by Moroder sauvent un album des Daft Punk qu'on a connu plus inspirés. Cet album est surtout un mashup entre Albator (pour les mélodies futuristes) et du disco, des styles à la mode il y a - au bas mot - trente ans. Par moment j'ai même pas eu l'impression de chroniquer le Random Access Memories ques les autres journalistes ont écoutés et se sont astiqués dessus, à croire qu'il était obligé dans le contrat de treize pages en anglais de dire du bien de l'album. Ce Random Access Memories est loin de ce que les Daft peuvent faire, parce que ce groupe reste (qu'on l'aime ou pas) le duo électro le plus connu du monde, celui qui a réussi à faire naître des vocations dans la musique électro en France, qui est pour le meilleur ou le pire, l'une des scènes les plus en vue de l'électro mondiale. 

Commenter cet article
W
Daft Punk... Like the legend of the phoenix ? ou l'art de (ré)susciter l'envie !
http://wood007.tumblr.com
Répondre
E
Oui, alors je nee suis pas du tout d'accord, TU DOIT dire du bien a 100 pour cent de cet album, sinon il t'en cuira, attend toi a recevoir un hareng mort sur le pas de ta porte, il y a deja une
fatwa a ton nom et les illuminatis on prevu un contrat sur ta tete

Bon, blague a part, je suis assez d'ac avec toi !
Répondre
R

DaftWorld veut ma peau je sais :( Jsuis sur que c'était dans le contrat de dire du bien de l'album !